Exposition du 6 juillet au 15 septembre 2022

L'épicerie - café La Cale

La galerie Fahmy-Malinovsky

127 rue de Crimée

75019 Paris France

Galerie 

Fahmy Malinovsky

galerie@fahmymalinovsky.gmail.com

@galeriefahmymalinovsky

Exposition de Valérie Patrimonio à l'épicerie-café La Cale 127 rue de Crimée - Paris, 19ème - Été 2022 

Dans les ciels de Valérie Patrimonio, le lointain et le proche se confondent. Ses petites perspectives atmosphériques fendillent le mur vers un arrière-pays. Certains verront un fleuve sinueux, l'éclat du soleil au-dessus de petites collines ombrées, la ville idéale sous les ciels filandreux des tableaux toscans du quattrocento. On entre dans ces vues comme dans une eau douce, qui porte avec elle des chants sans parole. 

Les horizons de Valérie Patrimonio sont comme l'arrière-plan d'un retable, d'une peinture religieuse libérée de ses figures et dont nous conservons seulement un détail, la pointe ou la partie inférieure, sur une fine tranche de bois. La tablette de Valérie Patrimonio se rapproche de la traditionnelle tavoletta siennoise de la Renaissance, couverture peinte sur bois de registres administratifs. 

Valérie Patrimonio n'utilise pas de pigments mais intervient comme une enlumineuse qui prélève dans son atelier et son environnement tous les matériaux qui réhausseront la tablette. Elle travaille à la feuille, les lettres ont presque disparu, les bandeaux s'étendent et remplacent l'écriture, nous laissant la place de décrire notre paysage. Si vous apercevez de la dorure, du velours, un effet froissé, il s'agira des fruits de son glanage : un emballage de chocolat, du papier opaque enveloppant les endives, de papier mûrier...Sur ces paysages, la couleur est une étendue, une transparence ou une texture, parme, zinzolin, figue de mer, bleu-ardoise, azurin, rosat, vert d'eau, brun, chataigne, auburn. 

Comme il n'y a pas de centre dans les paysages de Valérie Patrimonio, le regard est forcé à l'errance et accentue une confusion entre l'ici et l'ailleurs. Ces ciels sont des paysages idéalisés,des silences inaugurant le rêve. Ce paysage existe-t-il au-delà du souvenir ? Comme si le regard l'avait fait naître et mourir, l'inconscient préserve ce paradis perdu. Ces horizons ouvrent une voie vers soi, on aperçoit notre paysage intérieur et notre identité en mouvement, qui ne sont enracinés nulle part. 

Valérie Patrimonio est architecte paysagiste depuis plus de 30 ans. Elle a développé un savoir-faire spécifique dans les commandes publiques (logement social). Elle co-fonde en 2015 le collectif « poétique », qui regroupe des métiers du paysage, soucieux d'intégrer les facteurs géographiques, écologiques et humains à chaque étape. Valérie Patrimonio développe un travail de la lisière, attentif au lieu et aux milieux. 

Son œuvre se relie à son engagement pour le paysage et le réemploi, en faisant apparaître des horizons par collage et peinture sur des tranches de cagette glanées au hasard de ses promenades. Le réemploi est aussi bien une pratique professionnelle qu'artistique chez Valérie Patrimonio qui considère la transformation des ressources disponibles comme une action politique : "C'est un noble déchet puisqu'il est directement lié à l'arbre".

horizon

 

Des oeuvres à choisir

Des horizons, comme une fenêtre sur un paysage

J'ai composé ces oeuvres pour vous. J'ai fait ma part du travail, à vous de les assembler.

Par deux, par trois, par quatre, 

en mobile ou au mur.

Vous pouvez me contacter pour effectuer une réservation.